Le bois communal

La Ville de Châtelet possède un domaine boisé de près de 200 hectares. Celui-ci constitue un véritable poumon vert dans un pays noir dont on ignore bien souvent les richesses de la faune et de la flore. Ce bois est d’un grand intérêt écologique, paysager et esthétique et est soumis au régime forestier.

La Ville de Châtelet y a créé des sentiers pédestres balisés.

La grotte de l’Agouloir, située au cœur du bois communal, est reconnue en qualité de cavité souterraine d’intérêt scientifique et est classée en vue de sa protection. Ce site karstique est en fait un des derniers endroits de notre région qui permette l’hivernage des chiroptères.

Géologique

La grotte de l’Agouloir ainsi que l’ensemble des vastes dépressions qui caractérisent le bois de Châtelet appartiennent à une morphologie karstique de type abannet. Ce genre de formation est rare et témoigne par ailleurs d’une très vieille activité d’extraction d’argile plastique (industrie de la poterie à Bouffioulx) et de sable faisant partie du patrimoine historique de la région.

Présence de formes typiques de dissolution différentielle en régime phréatique (les boxworks), très bien conservées et riches en renseignements sur la formation de la cavité et son régime hydrologique.

Un arrêté ministériel du 7 mars 2000 désigne la Grotte de l'Agouloir en tant que cavité souterraine d'intérêt scientifique. Son accès est situé sur la parcelle cadastrée commune de Châtelet-Bois de Châtelet, 1ère division, n° 102u appartenant à la ville de Châtelet.

Actions sur le document