Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels
Se connecter
Partenariat local de prévention (PLP)
Sections
Vous êtes ici : Accueil Accueil PLP Partenariat local de prévention (PLP)

Partenariat local de prévention (PLP)

1. PLP : Comment devenir membre et recevoir les alertes SMS ?

La participation au PLP est ouverte à tous les châtelettains. Le droit à l'information n'est pas un privilège pour certains groupes de population ou pour certaines parties du territoire.

 


 

Quelques principes :

 

  • Le PLP ne pourra fonctionner de manière efficace que si les membres PLP sont attentifs et alertes dès la réception d'un SMS et/ou d'un mail, appliquent des conseils préventifs, vérifient et contrôlent les systèmes de sécurisation, donnent une impression d'occupation à leur maison (ex : en allumant la lumière si c'est conseillé, …) ;

     

  • Le citoyen ne va pas patrouiller lui-même, se rendre chez des auteurs, agir au nom de la police ou rechercher des auteurs. C'est le principe de base d'un PLP. La loi sur les milices privées et la loi sur la vie privée doivent être respectées par tout citoyen.

 

2. PLP : Définition et principe de base

Un Partenariat Local de Prévention (PLP) est un accord de collaboration entre les citoyens et la police locale au sein d'un quartier déterminé. Les acteurs du projet sont les citoyens (collaborer), le coordinateur (diriger) et la police locale (concerter).

 

L'objectif est :

  • d'accroître le sentiment de sécurité général du citoyen ;

  • de favoriser le contrôle social ;

  • de propager l'importance de la prévention.

     

Au sein d'un partenariat local de prévention, il y a un échange permanent d'informations :

  • entre la police locale, les services communaux de prévention et les citoyens ;

  • par la diffusion de conseils préventifs ;

  • avec l'accent sur la diffusion de l'information opérationnelle utile ;

  • adapté aux besoins et attentes spécifiques des citoyens concernés.

Le fonctionnement d'un PLP est régi par la circulaire ministérielle du 10 décembre 2010 (à télécharger ici).

 

Principe de base :

 

=> 1. Détection d'un agissement suspect par un membre PLP ;
=> 2. Signalement détaillé à la police ;
=> 3. Analyse de l'information ;
=> 4. Envoi d'un SMS/Mail "Alerte" aux membres PLP.
=> 5. Tous les membres sont avertis et adaptent leur vigilance !
=> 6. Quand cela est possible, la police envoie un feed-back.

 

Téléchargez ici la brochure explicative.

 

 

3. PLP : Règlement d'ordre intérieur

Ce 'règlement d'ordre intérieur' est établi selon les dispositions figurant dans la circulaire ministérielle PLP du 10 décembre 2010 et la charte locale du PLP.

  • Tout le monde est libre d'adhérer et peut s'inscrire de manière positive au projet PLP. Le membre du PLP peut mettre fin à sa participation à n'importe quel moment ;

  • Afin d'atteindre ses objectifs, un PLP mettra en place un système en vue de l'échange d'informations entre les services de police et les membres du PLP et diffusera des conseils de prévention à l'attention des membres du PLP ;

  • L'appréciation et la gestion de l'information et des déclarations ou des plaintes incombent uniquement aux services de police. Le coordinateur est uniquement la personne intermédiaire dans l'échange d'informations entre les services de police et le PLP. La décision de démarrer un PLP et les mesures à prendre appartiennent aux services de police en concertation et collaboration avec le coordinateur.

  • Les services de police veillent à ce qu'un tel feed-back soit assuré par le PLP pour ce qui concerne la diffusion de l'information reçue au sein du partenariat local.

  • Le PLP n'est pas une garde civile et ne mène pas de patrouilles. Les membres PLP ne peuvent pas assumer de fonction policière ou intervenir au nom des services de police. Les membres peuvent montrer clairement leur participation au PLP par l'utilisation d'un autocollant propre au PLP.

  • Le projet PLP sera évalué régulièrement en concertation avec les membres, le(s) coordinateur(s), le(s) service(s) de police et l'autorité locale.

  • Les coordonnées des membres dont le PLP dispose seront uniquement utilisées pour le fonctionnement PLP et ce, conformément à la loi de protection de la vie privée.

En cas de non-respect de ce ROI, 3 sanctions sont envisageables : un blâme écrit, une suspension temporaire ou une suspension permanente.

 

 

4. PLP : Vous souhaitez devenir coordinateur ?

 

Vous souhaitez jouer un rôle moteur et devenir coordinateur d'un PLP ?

 

Un bon coordinateur dispose des aptitudes sociales suffisantes, est doté d'un sens de l'initiative, éprouve du respect pour les valeurs démocratiques et est solidaire avec les autres membres de la communauté. Le coordinateur ne doit pas disposer d'installations techniques spéciales, ni d'un appareillage sophistiqué. Une étroite implication avec le quartier suffit mais est indispensable. Le coordinateur agit en qualité de transmetteur de l'information, de point de contact et de dirigeant du projet.

 

Les tâches du coordinateur et du comité de pilotage sous sa responsabilité sont :

 

  • la transmission de l'information sur le concept PLP et le faire comprendre aux citoyens concernés ;

  • l'accueil et le point d'information pour les concitoyens qui souhaitent s'inscrire au projet ;

  • la sensibilisation concernant un bon comportement de signalement ;

  • la gestion des participants du PLP dans le cadre de l'échange d'informations ;

  • la réalisation de la collecte de données ;

  • la garantie du suivi au sein du PLP ;

  • la concertation avec la police sur l'information et un manque éventuel d'information (ex. demande d'information si ce besoin existe).

     

Signature d'une charte locale.

 

Pour bien organiser un partenariat local de prévention, une charte locale est nécessaire, où les accords nécessaires et les tâches des partenaires sont mis sur papier. La charte est élaborée par tous les partenaires conjointement, où le groupe de pilotage peut prendre l'initiative. La police et l'autorité locale peuvent mettre au point la charte et la signeront avec le coordinateur en vue de la validation de la collaboration. La charte doit bien être suivie et des modifications doivent être communiquées à temps aux partenaires concernés et au SPF Intérieur.

 

Intéressé? Contactez Madame Eva Pahos ou Monsieur Frédérik Vostier Cellule prévention au 071/244 711-707.

 

 

Actions sur le document
Administration Communale
Rue Gendebien, 55
      6200 Châtelet
071/24 32 11 (Accueil)
071/24 32 50
directeur.general@chatelet.be

Horaires :

Services communaux :

Du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00
et de 13h00 à 17h00

Service population :
Du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00
sans interruption
Permanence le lundi jusque 19h00

Service urbanisme :
Du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00
et de 13h00 à 17h00
Fermé le mardi

Service Taxes - Recettes :
Du lundi au mercredi de 8h30 à 12h00
et de 13h00 à 16h30
Le jeudi de 8h30 à 12h00
(Fermeture l'après-midi)
Le vendredi de 13h00 à 16h30
(Fermeture le matin)

Téléservices Population/Etat-civil

Divers
 
 

 

Bulletin communal

Notre newsletter
Votre email

HTML
Text
Visitez les archives
Ce site est optimisé pour le navigateur Firefox.

Sécurisé, fiable et rapide, Firefox est gratuit et simple à installer.